La prééminence des banques britanniques telles que Barings et Rothschild Maison de courtage et des banquiers qui retracent leurs profits dans le commerce des armes contingent du commerce mercantiliste du colonialisme ibérique en Amérique latine. Le changement de l’épicentre du commerce mondial avait provoqué des pertes fonctionnelles continuelles à ces systèmes bancaires et monétaires identifiés dans la prétention de domination et de conquête impériale. 

Ces changements ont été promulgués d’abord par les courtisanes de la Couronne britannique de Grande-Bretagne qui ont promu l’École classique de pensées économiques qui ont abordé la valeur et l’argent avec Adam Smith et David Ricardo qui ont suscité la réponse de Karl Marx, en passant par tous les les changements en cours en Europe donnant leurs guerres inter-bilatérales et la montée d’une concurrence féroce pour conquérir des colonies suite à la perte de l’hémisphère Nord par la Couronne britannique.

De nouvelles formes d’échange à travers le monde ont été mises en place sous forme de commerce libéral et de transfert direct de valeur à travers l’établissement d’une ligne directe d’échange et le transfert de valeur a été accentué en Amérique latine par l’abolition de la traite négrière et les « esclaves nouvellement émancipés » transformés en salariat. -salaires mais plus masses de chômeurs dans les villes comme dans les “Champs des Cauchemars”.

Les territoires et les pays qui sont restés en dehors du système marchand capitaliste ont d’abord été confrontés au libéralisme et plus tard à l’intervention directe des sociétés coloniales affrétées à Londres et dans d’autres places financières européennes. La dette extérieure est devenue la lance qui traverse le bouclier des pays résistants pour intégrer le flot libéral. De l’Inde, de l’Asie centrale, de la Chine à l’Afrique du Nord et du Sud et au Moyen-Orient avec «l’homme malade de l’Europe», des vagues et des tempêtes les ont envahies et ont d’abord accéléré la montée des Soviets communistes et dans deux guerres mondiales consécutives et plus tard brisé le système d’échange d’or et ouvrir la voie aux premiers affrontements sur l’argent et non sur les territoires.

Tout cela ramène à l’époque où John Maynard Keynes abordait la question de la valeur monétaire pendant les Bretton-Woods et jusqu’aux monétaristes de Friedman et de l’Economic School of Chicago et leurs Avatars en tant que technocrates-militaires-bureaucrates d’Amérique latine, qui a été relayé par le boycott arabe et le quadruplement du prix du pétrole suivi des vagues de stagflation et nous avons vu comment cela pour être le stimulant pour imposer des régimes qui s’appuient sur leurs couleurs idéologiques, Rouge tu es, Rouge tu seras marginalisé et ne franchit pas la ligne tracée dans le sable. Face à cela, nous avons « Pueblo Unido Jamas Sera Vencido » et « No Passaram ».

Le populisme, la défense des valeurs occidentales et chrétiennes et le socio-fascisme sont devenus la nouvelle formule populaire alimentée par les masses par les régimes qui ont collaboré avec la nouvelle forme de multinationalisation du capital et de circulation de l’argent.


Titre de la Vidéo:

BRICS PLUS donnent naissance à un nouveau système de paiement et une nouvelle monnaie en préparation

Saïd El Mansour Cherkaoui

Réponse spontanée de Said El Mansour Cherkaoui sur ce sujet

La question abordée par cette vidéo et cette présentation demeure importante pour le devenir du monde non seulement commercial, économique, politique, et financier mais surtout sur la détente et la compréhension mutuelle ainsi que la solidarité commune qui peuvent et doivent exister entre les peuples de différentes régions de ce monde.

C’est vraiment pauvre comme explication et vraiment une perte de pellicule et de temps à regarder du n’importe quoi. 

Ils utilisent des photos et des photos alors que c’est l’analyse qui devrait être l’objet et l’objectif d’une présentation sur les BRICS et l’alternative du système monétaire international hérité et imposé par les accords de Brettons Woods dont John Maynard Keynes avait prédit en son temps sa déchéance.

L’autre absence de marque c’est ce qui a provoqué la première grande inflation et récession après celle de 1930 à savoir le quadruplement du prix du Pétrole lors de la Guerre de Yom Kippour et les Pétro-Dollars à partir du début de 1970 et la fin de la convertibilité du dollar en or. l’avalanche des crédits et des emprunts distribués comme “des bombes à retardement” en Amérique Latine et l’Afrique par des vils banquiers voulant se débarrasser des excès des dollars circulant dans le monde et cela a tout prix et avec des conditionnalités accablantes et des taux d’intérêts exorbitants frôlant la catastrophe des pays créditeurs (le nouveau impérialisme financier s’allie avec le néo-colonialisme pour donner naissances à des structures subcapitalistes autour du capitalisme central euro-américain) et cela avec l’aide de la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (les jumeaux trouble-fêtes naissant des accords de Bretton-woods).   C’est ce qui s’est passé depuis lors, on ne parles nullement de l’évolution des politiques monétaires prônées par l’Europe – EEC, EC, EU et BCE, Reserve Federal Bank et les USA, la Chine et la Russie et dans ce clip aucune explication n’est présentée à ces niveaux.  

L’inflation vertigineuse, la stagflation, les déficits extérieurs, la dépression et la récession alliées au courtage et à la corruption des Technocrates, des Bureaucrates et leurs alliées militaires prirent le pouvoir et réduisirent à néant toutes les revendications de libération et de développement national basés sur l’utilisation des ressources locales, régionales et nationales.  Dans la partie du monde extérieur à la sphère de contrôle soviétique, l’idéologie communiste et la politique du “containment” servent d’excuse pour l’élimination de toute représentation socio-démocrates et des travailleurs dans le cadre d’une militarisation des régimes dans les pays du Sud,  le déferlement des Multinationales et la prise de contrôle et le monopole des circuits internationaux de distribution et de division du travail comme des produits manufacturés à plus haute valeur ajoutée.  L’immigration forcée devient le moyen de puiser les ressources humaines des pays soumis à de telles pratiques de spoliation et d’épuisement des ressources naturelles locales.  

Le Moyen Orient devient le théâtre des confrontations internationales juste pour dominer l’exploitation pétrolière et sa distribution internationale.   Les saisons deviennent des pseudo-révolutions populaires manipulées de l’extérieur avec même des armées de mercenaires convertis a une nouvelle religion islamiste qui n’avait aucune raison d’exister que d’effrayer le reste du monde et présenter l’Islam comme la continuelle menace plus ancienne que le communisme déchu vu que cela date d’avant le Moyen Age, les Croisades Modernes sont a l’heure du jour et servent de catapulte de toutes les interventions militaires occidentales en Afghanistan, Irak, Lybie, Somalie, Syrie doublées d’installations de base militaire non seulement au sud de tous les pays musulmans d’Afrique, du Moyen Orient, d’Asie Centrale et même aux portes de la Russie.

Ces mouvements militaires avaient aussi imposé avec eux l’expansion des circuits financiers occidentaux vu que la maîtrise des ressources naturelles et la dénomination des transactions correspondantes et des commandes militaires et civiles sont toutes formulées en Dollars et en Euro à travers des banques, des centrales financières y compris Swift qui sont centrées et installées ainsi que contrôlées par des puissances occidentales financières occultes avec l’aide et le support si ce n’est la garanties des chancelleries occidentales des Etats Européens formant l’ossature centrale de la décision financière de toute l’Union Européenne, des Etats Unis d’Amérique et à travers les banques centrales privées et publiques y compris la Banque Mondiale, FMI, OPIC et leurs agences régionalisées.  Pour ne citer qu’un seul exemple, la Banque de France continue de nos jours à encaisser des sommes énormes et de l’or des pays africains qui furent intégrés dans la Zone Franc en Afrique et dont seule la Guinée sous Ahmed Sékou Touré avait refusé un tel assujettissement forcé et on connaît comment la Guinée fut punie et marginalisée en conséquence du circuit mondial financier. 

Saddam Hussein fut pendu et Kadhafi fut exécuté non pas parce que ils étaient des dictateurs et des reproduction d’Hitler, mais seulement, vu qu’ils voulaient prendre leur distance du Dollar Meurtrier dressée par ces banques multinationales qui veulent garder sous leurs coupoles les transferts internationaux et les dépôts internationaux en or, alors qu’ils ne font qu’imprimer et servir du papier en échange.  Si vraiment l’occident était à la poursuite de l’élimination des despotes et des dictateurs, on peut remonter jusqu’à Franco, Salazar, et descendant jusqu’au Shah, les Présidents de l’Afrique du Sud, de la Rhodésie, des Philippines, de l’Indonésie, de l’Amérique Centrale et du Sud, et tous ces régimes qui ont commit des génocides en Afrique du Nord, Afrique Sub-Saharienne, en Asie et même en Amérique du Nord.  Ils ne suffit pas juste de changer le nom des places, des avenues et démanteler des statues et des emblèmes pour corriger un passé plein d’abus et de massacres, et le tout conduit juste pour imposer un modèle financier de résolution des transactions abusives et exploiteuses des ressources naturelles et humaines locales pour le profit des tenants du marché international et du circuit monétaire globalisée.

Actuellement, la mise a l’écart des leaders en Amérique Latine fut entamée par celle de Fujidomo et Ignacio Da Silva Lula qui avait eu la malchance de devenir président après un intérim civil qui avait succédé le Régime Militaire installe par Castello Branco en 1964 et qui dura jusqu’à la veille du milieu des années soixante dix avec la nomination et l’approbation des militaires de leurs allies civils en la personne de Tancredo Neves et Jose Sarney.

Il devient président de la république fédérative du Brésil après que le président élu Tancredo Neves fut tombé malade (il fut opéré d’urgence le 14 mars 1985, quelques heures avant son investiture prévue, mais ne mourut qu’en avril 1985 des complications de sa maladie). À l’origine, Sarney devait être le vice-président de la République, qui revenait à la démocratie pour la première fois depuis 1964 et le début du régime militaire. Pour éviter une vacance du poste présidentiel, prévue par la Constitution, Sarney prête serment le 15 mars 1985, dans l’optique d’assurer ce qu’on pense alors être un intérim d’une semaine environ. Le décès de Neves en décidera autrement. Les trois principaux problèmes du Brésil sont alors la pauvreté urbaine, une inflation élevée, et une énorme dette extérieure.

Pour lutter contre l’hyperinflation qui touche le pays, José Sarney décide de mettre en place un plan économique hétérodoxe, à l’instar d’autres dirigeants latino-américains, comme Raúl Alfonsín en Argentine (1983-1989) ou Alan García au Pérou (1985-1990), souhaitant incarner une alternative aux recommandations des organismes financiers internationaux, comme le FMI, qui préconisent l’adoption de politiques économiques néolibérales. Le plan Sarney inclut, entre autres, le blocage des prix, l’adoption du cruzado, qui remplace le cruzeiro (1 cruzado = 1000 cruzeiros), le gel des taux de change de la nouvelle monnaie. Dans un premier temps, le plan réussit à contenir l’inflation, mais celle-ci repart très vite, car les causes structurelles de l’hyperinflation ne sont pas combattues. Les successeurs de Sarney, à commencer par Fernando Collor de Mello, suivront des politiques néolibérales en accord avec les préconisations des organismes financiers internationaux.

Le Cas de la Zambie en Afrique Australe

En novembre 2020, la Zambie a fait la une des journaux lorsqu’elle est devenue le premier pays africain à ne pas rembourser sa dette envers des prêteurs étrangers pendant la crise sanitaire mondiale du COVID-19. Alors que de nombreux pays africains ont fait des progrès significatifs dans la réduction du fardeau de leur dette dans les années 1990 et 2000, ces dernières années, des pays comme la Zambie, le Kenya et le Mozambique ont régulièrement contracté de plus en plus de prêts pour financer de grands projets d’infrastructure et des dépenses publiques. En 2021, le fardeau global de la dette de la Zambie a atteint 123 % du PIB du pays selon le Fonds monétaire international. Un tel fardeau de la dette publique constitue une menace pour la stabilité économique à long terme et a un impact sur la prestation de services aux citoyens, en particulier dans les contextes d’urgence tels que la pandémie de COVID-19, car les gouvernements doivent consacrer des pourcentages plus importants de leur budget au remboursement de la dette.

Les Changements de Présidents en Amérique Latine et en Afrique sont des Réactions aux Pression extérieures et a l’impact des changements brusques d’allégeance et de l’orientation de la conjoncture internationale surtout dans les pays du Nord, les économies occidentales.

Pérou, La Tourmente Institutionnelle

Le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard a annoncé mercredi que le sommet de l’Alliance du Pacifique, prévu le 14 décembre au Pérou, a été suspendu en raison de la motion de censure votée contre son président Pedro Castillo.

“Compte tenu des derniers événements au Pérou, il a été convenu de reporter le sommet de l’Alliance du Pacifique qui devait avoir lieu le 14 décembre dans la ville de Lima. Je vous tiendrai informés”, a-t-il déclaré sur son profil Twitter officiel.

Ebrard a également souligné dans un autre message sur le même réseau social que “le Mexique regrette les derniers événements au Pérou”. “Il espère le respect de la démocratie et des droits de l’homme pour le bien de ce cher peuple frère”, a-t-il ajouté.

La réunion des dirigeants du groupe, qui est composé de la Colombie, du Chili, du Mexique et du Pérou, devait se tenir du 24 au 25 novembre au Mexique, mais a été suspendue car Castillo ne pouvait pas quitter le Pérou dans le cadre de l’enquête contre lui pour la corruption.

Le Mexique devait céder la présidence pro tempore qu’il exerce depuis 2018 et le Costa Rica, l’Équateur et le Honduras devaient rejoindre le groupe, fondé en 2011.

Pérou : le président Castilo évincé après avoir tenté de dissoudre le Congrès

Le Congrès péruvien a voté pour destituer le président Pedro Castillo de ses fonctions ce mercredi 7 décembre 2022 et le remplacer par la vice-présidente, Dina Boluarte, peu de temps après que Castillo ait tenté de dissoudre la législature avant un vote prévu pour le destituer. Le bureau du médiateur national a qualifié de coup d’État la tentative de Castillo de dissoudre le Congrès.

Les législateurs ont ensuite voté 101 contre 6 avec 10 abstentions pour destituer Castillo de ses fonctions pour des raisons d’« incapacité morale permanente ». Peu de temps avant le vote, Castillo a annoncé qu’il installait un nouveau gouvernement d’urgence et a appelé le prochain tour de législateurs à élaborer une nouvelle constitution. Il a déclaré lors d’une allocution télévisée qu’il gouvernerait entre-temps par décret, et a ordonné un couvre-feu nocturne à partir de ce mercredi soir.

Castillo a également annoncé qu’il apporterait des changements à la direction du pouvoir judiciaire, de la police et de la cour constitutionnelle. Le chef de l’armée péruvienne a alors démissionné, ainsi que quatre ministres, dont ceux des affaires étrangères et de l’économie.

Castillo a pris des mesures alors que ses adversaires au Congrès se dirigeaient vers une troisième tentative pour le destituer.

Le Bureau du Médiateur, une institution gouvernementale autonome, a déclaré dans un communiqué avant le vote du Congrès qu’après des années de démocratie, le Pérou est au milieu d’un effondrement constitutionnel “qui ne peut être qualifié que d’un coup d’État”.

Le bureau a appelé Castillo à démissionner et à se rendre aux autorités judiciaires.

“M. Castillo doit se rappeler qu’il n’a pas seulement été élu président de la république, mais aussi que le peuple a élu des représentants pour le service public », indique le communiqué. “Les actions de Castillo ignorent la volonté du peuple et sont invalides.”

Le vote du Congrès a appelé la vice-présidente Dina Boluarte à assumer la présidence. Boluarte via Twitter a rejeté les actions de Castillo, affirmant que “cela aggrave la crise politique et institutionnelle que la société péruvienne devra surmonter dans le strict respect de la loi”.

Enracinement libéral de l’inflation et racines de la récession

2022 Décembre 25

par Saïd El Mansour Cherkaoui

LA VERSION NOUVELLE DE LA PIÈCE DE THÉÂTRE LES MISÉRABLES FACE À L’INFLATION EN CALIFORNIE

Ils attendaient que la tempête européenne passe sur l’économie mondiale et ils ont maintenu les taux d’intérêt jusqu’à ce que la Fed et Mme Lagarde décident qu’il n’est plus possible d’avoir et d’être dans la position d’attendre et de voir ou d’attendre Godot.

Malheureusement, la première augmentation de la Fed était une réponse à l’obstruction financière de l’économie britannique mais a été confrontée à la décision de l’OPEP de réduire la production de pétrole, à la décision de la Russie de n’accepter que les gravats comme moyen de paiement et de la décision des Chinois d’effectuer le paiement uniquement avec le Yuan pour toutes les transactions externes. Le conglomérat de toutes ces actions géo-économiques a fait que le dollar soit le premier plus élevé que l’euro sur le marché international alors qu’il a aussi accru sa vulnérabilité face aux marchés émergents alors qu’il a impacté plus de 60% des pays endettés qui sont sur le point de faire défaut avec la Zambie, le Sri Lanka et le Ghana en première ligne du défaut complet.

La récession n’était plus à la périphérie des économies occidentales, elle se propageait au-delà de la poussée de l’inflation de l’énergie, des matières premières et de l’accessibilité des denrées alimentaires de base par de nombreux pays.

Aussi, le Japon a toujours joué le rôle d’antichambre et de chambre d’écho pour l’économie américaine depuis la Reaganomics and Economic School des Chicago Boys.

Le reste du monde est la chaleur infernale de l’inflation

Une inflation qui a été stockée comme un volcan autrefois la terre ferme de toutes les décisions prises par les agences financières et gouvernementales du côté occidental de l’histoire, le libéralisme poursuivi a éclaté en flammes et en lave couvrant le reste de l’économie mondiale et le prix de l’énergie produit combiné au caractère perturbateur de toutes les maladies ont aplani la voie à la stagflation pour élire domicile à la meilleure des meilleures maisons financières et économiques qu’est la valeur des produits manufacturés, la valeur ajoutée aux biens primaires par la division internationale de la main-d’œuvre technologique et logistique et la baisse continuelle de la valeur des marchandises et des biens primaires en provenance du sud. 

La division ultérieure entre les nations a la même ligne qui a divisé les Bourgeois Citadins et financiers et les paysans serfs vendus avec la terre dans le cadre de la valeur de la terre qui s’est dépréciée compte tenu des intérêts facturés par les Bourg-banquiers aux propriétaires des terres. loin demeuré cloîtré dans ce que l’on appelait le Faux-Bourg, Faubourg à la périphérie du Centre c’est-à-dire la Place du Marché de la Ville où la circulation monétaire est le cadre principal des transactions commerciales tandis que le Faubourg plus est sur le troc comme méthode d’échange qui ajouter plus de dépendance au Marché Central des Bourg-Marchands,ce sont ces classes qui ont été les premiers investisseurs dans la prochaine industrialisation du Bourg à travers d’abord les artisans et les corporations avant de se séparer davantage des compétences et capacités du personnel et de devenir le propre des mécanismes productifs qui les ont fait devenir le prolongement de la production mécanique massive. système qui prend l’initiative individuelle ou l’équipe de collaboration artisanale.  

Une telle séparation et les abus qui en ont résulté pour la faire accepter par cette nouvelle classe de travailleurs qui à cette période de temps ils n’ont qu’une chose que leur Sabot – Chaussure de Bois de la Campagne – pour arrêter cet écrasement de leur appropriation des leurs. main-d’œuvre ou le produit qu’ils produisent. Ils ont dû jeter leurs sabots en bois – sabot dans la machine pour qu’ils puissent faire une pause. Une stratégie qui nous a donné le nom de Sabotage, c’était l’âge du Sabot à l’envers des moyens et des méthodes de production.

Les maladies et la diminution des productions agricoles ajoutées à l’exode rural continuel ont fait de la condition du peuple qui ne compte que sur la force des bras et des mains pour mendier le Pain :

DITES-LEUR DE NE PAS JETER LA CROÛTE DU GÂTEAU COMME ÇA ILS N’AURONT PLUS FAIM

– Phrase de Marie-Antoinette déformée avec le temps.

Il y a bien longtemps, les USA et l’Occident où l’on commençait à se spécialiser dans la Fabrication Quotidienne de JEAN VALJEAN ET LES MISÉRABLES par notre Grand Victor Hugo, c’était l’époque des « Huguenots = Huge money but you got not » aux USA.

Aux États-Unis, en Californie, nous fabriquons un nouveau robot du marché alimentaire et il s’appelle :

nouveau super héros nommé jean valjean résultant de l’inflation et surtout du prix du pain tel qu’il était au temps des misérables

Le Pain Ciabatta – Baguette – Batard nommé Bastar a le prix entre 5 dollars à 8 dollars, et devinez quoi…

En gros, le prix de 35 douzaines d’œufs est supérieur à 100 dollars, ce qui signifie qu’un œuf coûte 2,8571 $.

On invoque Hachem Dieu et Allah quand on est en difficulté, je veux dire en dehors des ennuis que malgré avoir de la farine, de l’eau et du sel et un four chaud, on n’arrive pas à faire de la pâte et on manque de blé, l’Ukraine le Granier de l’Empire libéral d’Occident et l’Afrique , comme l’habitude d’être l’Afrique du Nord – appelée Maurétanie le Granier de l’Empire romain.

La pénurie de blé a provoqué tant de changements de gouvernement et d’empire et avec l’Ukraine, elle perd le transfert de blé vers le reste du monde et avec ce blé, elle a un impact sur la circulation de l’argent et l’utilisation du dollar pour ces produits. Alors, eh bien mon frère, nous ne sommes pas encore sortis du moulin et nous sommes cuits avant de broyer la pâte dans le désordre malgré tout ce que nous avons pris Hachem, Dieu et Allah, et cette fois en contradiction avec nos propres souhaits, se mettre en difficulté pour faire du pain, quelle douleur nouvelle de se souhaiter d’être englouti dans les ennuis et tout cela pour se ravitailler et le monétiser en blé, en argent de demain, aujourd’hui, en attendant Godot et en étant en difficulté, nous manger du pain sec, du pain perdu sans oeufs, et comme on dit,

Comme vous ne pouvez pas être boulanger ou comme l’ancien Premier ministre français qui a eu des ennuis avec toute la France ou comme un boulanger qui fait des boules dans un pétrin à pain, alors vous pouvez toujours essayer d’être cuisinier

Aussi, comme on dit : si vous ne supportez pas la chaleur, sortez de la cuisine et laissez les Palos faire leur propre pain sans salir ni brûler leurs fours.

Hasta la Vista Hermano et Bon Appétit. Ce n’est pas seulement une inflation bouillante mais brûlante

En Afrique, on fait le plein d’As et on va affamer notre peuple pour servir et nourrir leur Gargantuesque Croissant Appétit qui n’a pas de limites

Les États africains nourrissent le débiteur et meurent de faim pour son propre appétit

dans l’infrastructure productive, opérationnelle et logistique et dans la chaîne d’approvisionnement en amont des matières premières et périphériques et des emballages à toutes les étapes du transfert et de l’échange des marchandises et des produits intermédiaires de la source à la distribution et à la vente directe et indirecte du produit final.

La politique financière américaine face aux nuages ​​de haute technologie

Ils attendaient que la tempête européenne passe sur l’économie mondiale et ils ont maintenu les taux d’intérêt jusqu’à ce que la Fed et Mme Christine Lagarde décident qu’il n’est plus possible d’avoir et d’être dans la position d’attendre et de voir ou d’attendre Godot.

Malheureusement, la première augmentation de la Fed était une réponse à l’obstruction financière de l’économie britannique mais a été confrontée à la décision de l’OPEP de réduire la production de pétrole, à la décision de la Russie de n’accepter que les gravats comme moyen de paiement et de la décision des Chinois d’effectuer le paiement uniquement avec le Yuan pour toutes les transactions externes. Le conglomérat de toutes ces actions géo-économiques a fait que le dollar soit le premier plus élevé que l’euro sur le marché international alors qu’il a aussi accru sa vulnérabilité face aux marchés émergents alors qu’il a impacté plus de 60% des pays endettés qui sont sur le point de faire défaut avec la Zambie, le Sri Lanka et le Ghana en première ligne du défaut complet.

La récession n’était plus à la périphérie des économies occidentales, elle se propageait au-delà de la poussée de l’inflation de l’énergie, des matières premières et de l’accessibilité des denrées alimentaires de base par de nombreux pays.

Aussi, le Japon a toujours joué le rôle d’antichambre et de chambre d’écho pour l’économie américaine depuis la Reaganomics and Economic School des Chicago Boys.

17/12/2022

La façon américaine de gagner de l’argent pour voler alors que la limite est le ciel

Concernant FTX et l’analogie Madoff, en voici une autre :

En 2008, les comptables des #hedgefunds fermaient les yeux sur les valorisations douteuses des actifs privés. Il y avait toute une catégorie de fonds qui ont montré d’excellents résultats avec pratiquement aucune volatilité – le lissage des rendements à son meilleur. Un #hedgefund spécialisé, par exemple, dans les prêts privés pourrait dire : “hé, les comptables l’ont approuvé”.

Madoff a été un signal d’alarme – en décembre 2008, les comptables ont réalisé qu’ils pouvaient être tenus responsables des valeurs liquidatives erronées. Ils ont donc tourné la vis et bientôt certains fonds spéculatifs ont été contraints de déprécier des actifs détenus à des valeurs inventées.

De toute évidence, la profession comptable dans son ensemble a gardé ses distances avec #crytpo , peut-être sur la base de ce qu’ils ont appris à l’époque. Mais l’article ci-dessous dans Bloomberg suggère que toute entreprise active dans l’espace fera une course folle pour comprendre si les équipes concentrées sur ce domaine ont suivi des normes professionnelles raisonnables ou, comme nous continuons à l’entendre, ont été frappées et compromises. Ceux qui trouvent des problèmes prépareront des dossiers pour aider les régulateurs à essayer de limiter les dommages à la réputation et aux finances.

“Les États-Unis dépensent une fraction supplémentaire de leur budget de défense pour payer l’industrie américaine, qui à son tour donne des armes à l’Ukraine alors qu’elle démantèle la menace russe contre l’Europe.” Kurt Volker.

Leave a Reply